AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  Recherche GoogleRecherche Google  

Partagez | 
 

 Et une GSA Pallas, une !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Didier



Nombre de messages : 26
Age : 67
Localisation : Le Mans
Date d'inscription : 19/07/2012

MessageSujet: Et une GSA Pallas, une !   Lun 23 Juil 2012, 11:00

Passer d'un 2 à un 4 à plat, tel est le défi que je m'étais lancé. Oui mais...

Petit a : il fallait arrondir les angles au niveau de mon épouse préférée ;
Petit b : ne pas acquérir n'importe quelle voiture (surtout quand on ne connaît rien à cette voiture hormis quelques infos glanées ça et là)
.
Le point a une fois résolu (sans difficultyé particumière, il faut le noter), il convenait de trouver, et la voiture (quel modèle ?) et la personne qui ausculterait sous toutes les coutures la candidate. C'est en en parlant au vice-président de l'Amiclub ces jours derniers, que celui-ci m'apprit qu'un de nos adhérents de l'Amiclub de France lui avait montré les photos d'une Gas Pallas qu'il souhaitait céder ; ceci lors de notre rencontre nationale en Alsace à l'Ascension. Aîe ! Déjà deux mois s'étaient écoulés depuis lors. C'est donc sans illusion que j'appelais. Mais, oh surprise, la voiture n'était pas vendue. Mon sang ne fit qu'un tour... Vite, appeler un autre adhérent, ancien mécano chez Citroën, ancien propriétaire de plusieurs GS et GSA ; qui plus est fin connaisseur des défauts et qualités de ce véhicule. Allez viens donc au Mans, juste 90 kilomètres depuis Tours. Il y a peut-être l'objet de mes rêves à portée de main. Aucune hésitation de sa part et le lendemain il était là.

Le soir même de son arrivée, Alain Pitot m'appelait pour me mettre en garde face aux vices plus ou moins cachés que l'on peut rencontrer sur les GS(A). Un homme averti en vaut deux dit-on mais avec deux maîtres à penser comme Alain et Gérard (le tourangeau), j'étais prêt à affonter le danger. C'est donc samedi que je suis allé voir la voiture en compagnie de Gérard. Première inspection : une peinture qui brille, une carrserie sans défaut, un fond de coffre sans point de rouille. Ah oui, la couleur ? J'ai potassé et suis en mesure d'annoncer fièrement qu'il s'agit de l'AC 440, soit le cuivre Tammela? Bon l'intérieur maintenant: sellerie impeccable (siège conducteur protégé ainsi que le rebord supérieur de la banquette AR lors de stations au soleil. R.A.S. Soit la robe est belle mais les dessous ? Le compartiment moteur est propre, pas d'incontinence : aucune fuite d'huile. Les sphères ? Nickel chrome. Maintenant un essai sur route s'impose pour se conforter dans notre idée première : nous sommes en face d'un véhicule sain.

Il est temps maintenant de confronter la belle à l'épreuve du bitume. Gérard prend le volant. Pas de bruit suspect, l'hydropneumatique joue son rôle à merveille (point besoin pour l'instant de recourir au gonflage à l'azote), le moteur répond à la moindre sollicitation. À mon tour maintenant. c'est la première fois que je me mets au volant d'une GS après avoir été une unique fois le passager d'un ami italien possesseur de l'ancienne GS X3 de Jean-Pierre (ouf j'ai bien retenu ma leçon, il ne s'agit pas d'une X2 :) ). La prise en main est immédiate. Les sentiments de confort et de sécurité sont là. Mais déjà c'est le retour chez le propriétaire actuel. Et quelques photos plus tard c'est le retour au Mans. Je n'ai pas donné de réponse ferme au vendeur. Je tiens à connaître le sentiment de Gérard. Hormis une vidange, le remplacement des bougies, du filtre à huile et à air et le changement de distribution, rien à signaler. La voiture est bien chaussée et n'a que 87.000 km. Bref, une affaire me dit-il.

Il reste maintenant le temps de la négociation. C'est jusqu'à ce matin que j'ai laissé mariner le propriétaire qui n'y croyait plus. Dix minutes au téléphone ont suffi. Me voici donc l'heureux propriétaire d'une GSA Pallas de 1980 ! En core quelques jours de patience pour aller la chercher ; le temps de lui trouver un abri en attendant la revente de mon Ami 8 break ; ce qui ne devrait pas poser de problème si ce n'est que nous sommes en période de vacances...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AD92

avatar

Nombre de messages : 1811
Age : 31
Localisation : 77
Date d'inscription : 01/09/2008

MessageSujet: Re: Et une GSA Pallas, une !   Lun 23 Juil 2012, 11:56

En voilà une voiture qu'elle est belle! J'aime bien les premiers millésimes et cette couleur.

ça promet de belles balades!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patrice

avatar

Nombre de messages : 190
Age : 53
Localisation : Saint-Omer - Pas-de-Calais 62
Date d'inscription : 12/03/2010

MessageSujet: Re: Et une GSA Pallas, une !   Lun 23 Juil 2012, 18:25

Félicitations, Didier !

Je pense que tu t'habitueras très très vite à ta belle GSA Pallas. Bien sûr il y a le "mordant" du freinage et l'ergonomie particulière de la GSA (tellement logique et efficace, une fois accoutumé), mais le confort, le toucher de route, le refroidissement par air et la sonorité particulière aidant, on reste bien dans la veine de l'Ami.

On se réjouit avec toi des belles balades en perpective, comme le dit AD ;)


Dernière édition par Patrice le Lun 23 Juil 2012, 19:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume

avatar

Nombre de messages : 1559
Age : 49
Localisation : COUTANCES.
Date d'inscription : 23/05/2011

MessageSujet: Re: Et une GSA Pallas, une !   Lun 23 Juil 2012, 19:49

Bonsoir
En voilà une belle acquisition. Une Pallas cuivre taméla, de 1980 tu vas te faire plaisir. Le G13 625 de la tienne était le moteur de la GS X3.
SVP
Guillaume

_________________
Modérateur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
huileux

avatar

Nombre de messages : 1535
Age : 31
Localisation : Uppsala
Date d'inscription : 14/12/2010

MessageSujet: Re: Et une GSA Pallas, une !   Lun 23 Juil 2012, 20:02

Eh bien elle a l'air très saine cette GSA, tu as fait une bonne affaire. Tu vas gagner en polyvalence par rapport à l'ami8, freinage puissant, nervosité du moteur, sécurité, silence...

_________________
GSA break special - Les ressorts c'est tabou, on en viendra tous à bout !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eul'Glaude
GSAventurier
avatar

Nombre de messages : 1384
Age : 17
Localisation : ;)
Date d'inscription : 04/11/2007

MessageSujet: Re: Et une GSA Pallas, une !   Lun 23 Juil 2012, 20:07

Salut à tous,

Ah oui, celle-ci à moins qu'elle ne cache bien son jeu, je pense que t'as bien fait de l'acheter.

Les porcheries à 500€ "en l'état" sont assez souvent pas à fuir mais presque! L'état de la caisse et de la sellerie font les 3/4 de l'interêt de l'auto, donc les 3/4 de son prix.

Allez @+!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Didier



Nombre de messages : 26
Age : 67
Localisation : Le Mans
Date d'inscription : 19/07/2012

MessageSujet: Re: Et une GSA Pallas, une !   Mar 24 Juil 2012, 05:47

Je vais la chercher jeudi. Je vous donnerai mes premières impressions de roulage. Puis la belle ira se faire chouchouter à Tours (courroie, de distri, etc.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
deltalain
Admin
avatar

Nombre de messages : 1899
Age : 59
Localisation : Orleans
Date d'inscription : 30/10/2007

MessageSujet: Re: Et une GSA Pallas, une !   Mar 24 Juil 2012, 17:23

Bonjour

A lire le descriptif et a voir l'unique la photo ,je pense Didier que tu as fait une trés belle acquisition.
Nous attendons la suite avec impatience.

Quand elle serat révisée une ballade a Orléans peut étre envisagée si l'envie te dit.

N'oublie pas d'enlever l'écran de calandre (à moins que la photo ne soit pas récente)

_________________
Deltalain modérateur du forum et président de GSAventure
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
riton

avatar

Nombre de messages : 17
Age : 46
Localisation : pays basque
Date d'inscription : 21/04/2012

MessageSujet: Re: Et une GSA Pallas, une !   Mar 24 Juil 2012, 18:30

salut didier, moi aussi je roule en ami8, tu verra quand tu va goûter à la souplesse de l'hydraulique..................... :D

elle à l' air vraiment sympa, vivement jeudi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AD92

avatar

Nombre de messages : 1811
Age : 31
Localisation : 77
Date d'inscription : 01/09/2008

MessageSujet: Re: Et une GSA Pallas, une !   Ven 27 Juil 2012, 08:08

Alors ces premiers kilomètres monsieur le Prez?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Didier



Nombre de messages : 26
Age : 67
Localisation : Le Mans
Date d'inscription : 19/07/2012

MessageSujet: Re: Et une GSA Pallas, une !   Ven 27 Juil 2012, 16:50

Bonjour à tous,

Commençons par le commencement...

15 heures. Nous voici arrivés à destination. Nadine, mon épouse, découvre la voiture et est conquise : un bon point. Nousd remplissons les papiers, je règle l'ancien propriétaire, Patrick, qui m'apprend que c'est aujourd'hui son 37ème anniversaire de mariage. Et nous voilà partis à déguster un gâteau arrosé d'un excellent champagne. Une façon d'arroser la nouvelle venue dans la famille qui portera traditionnellement le prénom de son premier propriétaire. En l'occurrence une propriétaire : Jeanne. Va pour Jeanne !

L'heure tourne : il est déjà 18 heures 30 et il y a 115 kilomètres à parcourir pour rejoindre Le Mans. C'est donc un mini cortège PSA qui prend la route. La GSA en tête suivie de la 306 de ma belle-soeur qui nous amené. Les kilomètres défilent. J'apprécie le confort et la tenue de route de la voiture. Les commandes tombent parfairement sous les doigts : viveles satellites ! Les commandes de boîte sont douces et précises ; bref que du bonheur. Et ceci malgré la chaleur écrasante de l'extérieur : foin de la clim', l'aération joue pleinement son rôle. Nous ne souffrons absolument pas de la canicule.

Laval approche ; plus que 5 kilomètres. Tiens, un petit à coup: gloups ! Allons ce n'est sûrement rien. Tiens encore un puis un autre. Nous voici sur la rocade Laval. Et là en sortant d'un rond-point, la voiture pète un grand coup. Oh que je n'aime pas ça. Hélas ce n'est pas du pessimisme. Il faut se rendre à l'évidence, la GSA décélère, plus rien sous le pied ! Warning et me voici arrêté sur le bas-côté. Voitures et camions passent imperturbables malgré le capot levé. Ne parlons pas de la voiture de police qui fait de même :roll: Bon pour moi, c'est un problème d'allumage. Il est 19 heures passées. L'assistance refuse de prendre en charge mon appel : j'ai bien conclu un contrat quelques heures auparavant par téléphone mais je n'ai aucune référence à leur donner... J'essaie par ailleurs, un dépanneur accepte de venir mais pas avant une bonne demie-heure car il est déjà en intervention. Qu'à cela ne tienne : nous avons soif, chaud et... faim : les émotions, ça creuse !

Une longue attente commence et soudain un monospace Lancia immatriculée dans les Côtes d'Armor s'arrête : surprise ! Le conducteur s'approche m'indiquant qu'il a lui-mêm une GS Pallas de 76. Ah le brave homme ! Il m'apprend dans la foulée qu'il possède une Ami 8 break et une Ami 6 berline, qu'il regrette de n'avoir pu participer au Tour de France Ami 6 de l'année dernière. Quelle coïncidence... Bon, maintenant, voyons voir : qu' a cette voiture ? Deux choses clochent. Il manque une vis au carbu et les deux durites d'essence sont en plastique transparent (les mêmes que pour les lave-glace !!!). Ce qui permet d'ailleurs de voir que des bulles d'air défilent. Il débranche l'une des durites, me demande de démarrer puis d'arrêter le moteur. Contact ! La voiture démarre :YESSSS ! On la laisse tourner un peu, quelques coups d'accélérateur : nickel ! Pour lui pas de souci, je peux reprendre la route. Je vais donc pour annuler le dépannage mais là, damned, le camion se profile à l'horizon et s'arrête près de nous. Le dépanneur est compréhensif mais doit malgré tout me facturer un déplacement : 58,64 euros... Gloups ! Bon soyons beau joueur, je vais pouvoir reprendre la route. Échanges de cartes avec mon sauveur et nous nous séparons.

La question qui se posedès lors : arriverons-nous à bon port au Mans ? EH, eh, patience : la suite au prochain épisode.

À demain !
(C'est hitchkockien, n'est-il pas ?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
huileux

avatar

Nombre de messages : 1535
Age : 31
Localisation : Uppsala
Date d'inscription : 14/12/2010

MessageSujet: Re: Et une GSA Pallas, une !   Ven 27 Juil 2012, 17:12

Que de suspense ! J'adore ce genre d'histoires, surtout quand c'est bien écrit.

_________________
GSA break special - Les ressorts c'est tabou, on en viendra tous à bout !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
riton

avatar

Nombre de messages : 17
Age : 46
Localisation : pays basque
Date d'inscription : 21/04/2012

MessageSujet: Re: Et une GSA Pallas, une !   Ven 27 Juil 2012, 19:02

belle histoire en effet, ça commence bien (malgré la panne)
vive la solidarité citroeniste et que ça dure

un conseil: change toutes les durites d'essence avant qu'elle ne finissent mal..........
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Impec-Citron

avatar

Nombre de messages : 4959
Age : 50
Localisation : Espalion / Aveyron
Date d'inscription : 31/05/2008

MessageSujet: Re: Et une GSA Pallas, une !   Ven 27 Juil 2012, 21:11

Bonsoir;

Eh bé...Du tube de lave-glace en lieu et place d'une durite d'essence...On ne me l'avait pas encore fait celle-là ! Il y en a qui ne doutent de rien et jouent avec le feu, au 1er sens du terme !
Ce qui a dû se produire:
Vu la chaleur extérieure, le passage de l'alimentation d'essence le long du tube d'échappement sous la caisse, puis la très grosse chaleur dans le compartiment moteur, ben le tube de lave-glace c'est tout ramolli (du bol qu'il n'ai pas fondu...) et du vapor-lock a dû s'ajouter à ce problème; A moins que les bulles viennent d'une aspiration d'air non désirée suite à un percement quelque part de ce tube inadapté à sa fonction ?

Ne roule plus sans avoir repassé TOUT le circuit à la loupe depuis l'aspiration dans le réservoir jusqu'au carbu (Fixations, colliers, coudes, etc...)et montes de la vraie durite d'essence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gsamiservice.fr
Didier



Nombre de messages : 26
Age : 67
Localisation : Le Mans
Date d'inscription : 19/07/2012

MessageSujet: Re: Et une GSA Pallas, une !   Sam 28 Juil 2012, 12:25

L'histoire de Jeanne - 2ème épisode

Un conseil m'avait dit le GSiste de passage : il ne vous reste plus qu'à peine 1/4 du plein d'essence, faites l'appoint car vous avez peut-être de la m... dans le réservoir. OK boss ! Nous repartons, le sourire aux lèvres. Tout cela restera une péripétie que nous rappelerons plus tard.

Il y a un centre Leclerc pas loin, m'a-t-il été dit. OK, allons-y. Mais rien à l'horizon. 3 kilomètres. Ah, une pancarte indique la proximité d'un Intermarché avec station. Clignotant à droite (tiens cela se fait naturellement !), quelques centaines de mètres, un feu qui passe bien évidemment au rouge. Freinage... Le moteur s'arrête. OH NON !!! Heureusement pour la circulation des autres véhicules, il y a deux files. Vite, le triangle ! De nouveau les voitures passent^, certains conducteurs avec un sourire narquois. J'imagine leurs réflexions : bah, pas étonnant, une vieille bagnole ; Ah une GS, pas étonnant ! Tiens une voiture qui nous croise s'arrête. Un noir qui tente de nous secourir. Rien à faire, il repart. Ah cette fois un arabe qui nous prête main forte. Après quelques tentatives, la voiture redémarre.

Que faire ? Il est plus de 20 heures 30. La station d'essence est à quelques 200 mètres... Non décidément, pour moi, il y a bien un problème d'allumage : une intuition ? C'est décidé : je range la voiture 50 mètres plus loin et je rappelle le dépanneur. " OK je reviens, je prends votre véhicule en charge. Je ne vous compte pas la première intervention : je vous rends le chèque. " Mince, je dois avoir une bonne tête ! Encore 20 bonnes minutes d'attente et le camion plateau arrive. Le plateau s'incline, il monte dans la voiture et... cherche désespérément le frein à main. Eh oui, il n'a qu'une bonne trentaine d'années ! Bon allez, je lui montre, la GSA démarre au premier appel et grimpe sur le plateau. Je la vois partir, un tant soit peu démoralisé. C'est la période de vacances. La voiture ne sera pas examinée avant lundi m'indique le dépanneur qui me laisse la carte du réceptionnaire de l'atelier de la concession Citroën de Laval.

Retour vers Le Mans en Pigeot, tant pis.

Une nuit de sommeil un peu agitée. Ces incidents laissent des marques ! Mais au fait, il faut que j'appelle la concession car je dois récupérer la carte grise. La période des six mois duCT arrive à expiration le 9 août et je pars le 4. Première tentative : le réceptionnaire est parti en essai. Bon seconde tentative : il est occupé avec un client. Je laisse mon numéro de téléphone : il doit me rappeler en début d'après-midi. 14 heures 45, rien. Tant pis, quitte à passer pour un enquiquineur de première, je redécroche le téléphone. OUI ! Je l'ai au bout du fil.
- " Votre voiture est prête, Monsieur, vous pouvez venir la prendre.
- " Ben non, je suis pris mais je serai chez vous dès lundi. Alors qu'avait-elle ? "
- "Un petit p^roblème d'allumage, vite résolu ; et votre fil à essence était quasiment bouché. "
Tiens mon GSiste de Laval avait raison, tout comme moi : 1 partout !
- " Le mécanicen qui s'est occupé de votre voiture a fait une petite liste de ce qu'il faut voir. J'ai appris par le dépanneur que vous deviez confier la GSA à un ami pour une bonne remise en route : cela pourra l'aider. "
Waouh, je suis tombé sur une perle rare ! Mille mercis à cette concession que je ne puis dorénavant que recommander chaudement. C'est le jour et la nuit avec celle du Mans, croyez-moi.

Nous sommes samedi, j'ai dormi comme un loir. Lecture de vos réponses. Oui Jean-Pierre, j'appelle dès lundi à la première heure pour qu'on me remplace les deux durites si ce n'est fait. L'optimisme est de rigueur. Oh pas longtemps. Mon épouse réexamine avec moi les factures d'entretien de dame Jeanne. Aïe, la distribution a été refaite il y a 8 ans. La voiture n'a fait que 15.000 kilomètres depuis. J'en ai encore un peu moins de 200 avant qu'elle subisse un bon lifting. On dit qu'il faut changer les courroies tous les 5 ans. Et ça y est, le doute m'étreint. Puis-je rallier Tours puis Le Mans sans encombre ??? Question que je me pose, que je vous pose...

Donc l'histoire n'est pas terminée ! La suite au prochain épisode...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AD92

avatar

Nombre de messages : 1811
Age : 31
Localisation : 77
Date d'inscription : 01/09/2008

MessageSujet: Re: Et une GSA Pallas, une !   Sam 28 Juil 2012, 12:36

Ah les durits et l'allumage!

Les seuls points faibles pour ramener une GS/A sur la route.

J'imagine bien madame en train de râler "je t'en foutrais de la GS moi!" :lol:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Impec-Citron

avatar

Nombre de messages : 4959
Age : 50
Localisation : Espalion / Aveyron
Date d'inscription : 31/05/2008

MessageSujet: Re: Et une GSA Pallas, une !   Sam 28 Juil 2012, 20:48

Salut;

Circuit d'essence et allumage ne sont pas les points faibles d'une GS/A à ramener par la route, ce sont les points faibles de TOUT véhicule, quelqu' il soit, que l'on sort de sa léthargie et que l'on redémarre après une période d'inactivité... Et pour les durites d'essence à remplacer, comme je l'ai précisé plus haut, Didier ce ne sont pas juste "2 durites" mais la totalité du circuit d'alimentation qu'il faut remplacer pour être définitivement tranquille.

Si c'en était au point que le filtre soit colmaté (alors qu'on le change tous les 2 ans ou tous les 20.000), c'est sûr que tout le circuit a l'âge la voiture... C'est la 1ère opération à faire lors de l'aquisition d'une ancienne, GS/A ou n'importe quoi d'autre qui a 20, 30, 40 ans ou plus. :study:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gsamiservice.fr
geo02



Nombre de messages : 61
Age : 36
Localisation : chateau thierry
Date d'inscription : 13/05/2011

MessageSujet: Re: Et une GSA Pallas, une !   Dim 29 Juil 2012, 08:45

jolie cette pallas sa lui va bien le cuivre taméla c est vrais pour les courroie de distribution sur gsa je n est jamais su se qui préconisait a l époque pour le remplacement 8 ans c est rien la mienne sa fait 29 ans qu elle na pas été faite lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Didier



Nombre de messages : 26
Age : 67
Localisation : Le Mans
Date d'inscription : 19/07/2012

MessageSujet: Re: Et une GSA Pallas, une !   Dim 29 Juil 2012, 09:08

Bonjour Geo,

Ça me rassure car je dois encore faire avec environ 200 km avant qu'un copain qui connaît ces voitures parfaitement (mais moins bien que Jean-Pierre, off course lol! ) ne me change la distri. Je commençais à avoir de sérieux doutes !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
deltalain
Admin
avatar

Nombre de messages : 1899
Age : 59
Localisation : Orleans
Date d'inscription : 30/10/2007

MessageSujet: Re: Et une GSA Pallas, une !   Lun 30 Juil 2012, 09:58

Bonjour a tous

Et oui! Didier ce sont les plaisir de rouler en anciennes ,le temps passe et tout cela ne sont que des souvenirs.

Jeudi dernier ,alors que tu étais en panne avec ta GSA par 35 degrés,j'étais sur la francilienne avec ma XM turbo CT, le moteur donnais des a coups a bas régime et une odeur d'essence se faisait sentir dans l'habitacle,j'ai pensé a la mise a l'air du réservoir ,je stop dévisse le bouchon du remplissage et fuuuuut ,le diag était bon.

Pour les courroies quand il y a doute éviter les rétrogadages, de rouler au frein moteur et monter les régimes en douceur.

Nous attendons la suite dans les épisodes à suspenses ,on pourrais appeler cela "Didier matin"

_________________
Deltalain modérateur du forum et président de GSAventure
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
squale



Nombre de messages : 458
Age : 47
Localisation : grande banlieue de metz
Date d'inscription : 14/02/2011

MessageSujet: la suite, la suite...   Mar 31 Juil 2012, 11:35

re Didier,

ta GSA a une couleur qui la met très bien en valeur, le cuivre tamela d'ailleurs dans les pubs de l'époque, je dois pouvoir scaner cela : de mémoire dans un environnement de rivière avce des parties d'eau en flou artistique (si si!)
On attend maintenant des photos de l'intérieur, apparemment tu as aussi la chance d'avoir eu des housses à l'achat et la surprise du dessous a été bonne. J'ai encore à revoir sa hauteur de suspension avant, sinon elle monte très bien dans les tours et est très agréable.

bicylindrix
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Didier



Nombre de messages : 26
Age : 67
Localisation : Le Mans
Date d'inscription : 19/07/2012

MessageSujet: Re: Et une GSA Pallas, une !   Mar 31 Juil 2012, 17:21

3ème épisode (déjà!)

C'est donc fort dépourvu (comme la cigale) que j'étais donc rentré au Mans sans ma nouvelle monture ! Mais rasséréné de savoir que Jeanne s'était vite remise après une petite intervention chirrugicale.
Lundi 13 heures 45... Nous voici en route pour Laval. Queqlues rares gouttes de pluie et, surtout, une température clémente : 21 degrés. Bizarre, le temps me semble long ; aurais-je hâte de retrouver la jolie GSA dans sa livrée cuivre Tammela ? (Tiens petite digression dans ce récit : vous avez dit Tammela ? Qui a pris le temps de savoir à quoi correspondait ce mot ? Bing mon ami (non, pas Google !), dis-moi tout : Alors trois communes dans le monde portent ce nom mais la plus connue se situe au sud-ouest de la Finlande. Elle a même son propre site : http://www.tammela.fi/ Et voici le blason de la petite ville :



Après ce cours de géographie, on ne pourra pas dire que je suis un gland... Il n'empêche point de cuivre à l'horizon... Quelle mouche a donc piqué celui qui a nommé ce coloris !!!

Bon retour sur la route D 357. Je vous passe les derniers kilomètres et son lot de rond-points. Nous voici donc arrivés à bon port. La première personne que je rencontre à la concession Citroën s'avère être le réceptionnaire qui m'accueille à bras ouverts (allégorie, bien sûr !). Il m'amène à la voiture, va chercher le mécano qui m'explique qu'il a shunté une résistance au niveau de la bobine (???) et m'indique ce qui devra être fait sur la GSA. OK, je le note. Bon maintenant, il va falloir régler la facture. Gloups : 264 euros et des poussières, soit 100 euros de dépannage, un filtre à essence et tout le reste (recherche de la panne,... De la main d'oeuvre, quoi). La pilule est somme toute amère mais si la belle roule : au diable l'avarice (mais quand même !)

Cette fois il s'agit de rallier Le Mans sans encombre. On va donc rouler pépère, sans forcer, histoire de ménager les courroies de distribution (il ne manquerait plus que ça !). Je fais une quarantaine de kilomètres. Du billar. Je m'arrête et passe le manche à mon épouse ("t'es sûr ? Oui, oui). Dès les premiers tours de roue, elle est conquise. Le moteur ronronne et moi itou. YES : le panneau Le Mans. Arrêt au garage, histoire de déposer les 4 pneus offerts (je laisse tourner le moteur). Nouvel arrêt à la maison pout y déposer cette fois trois cartons de magazines Citroscopie, Citromania, Citro Passion, Citropolis, etc. toujours moteur tournant et me voilà reparti pour amener la voiture dans un parking d'immeuble distant de 3 kilomètres. Premier feu : rouge. J'attends et repars. Deuxième feu, rouge évidemment. Je redémarre encore au vert (je connais bien mon code) et là patattras, la voiture cale et s'arrête au beau milieu des rails de tramway. Vite descendre, pousser la voiture en lieu sûr (tiens elle n'est pas si lourde !). Contact, rien. Je laisse quelques dizaine de secondes passer. Nouvel essai :rien. Ce n'est qu'au bou de quelques trois à quatre minutes qu'elle daigne sortir de son coma. Premiers tours de roue, la sueur au front. Un stop. Tout va bien. Un feu toujours au rouge. Je repas sans encombre. Je traverse la rivière et me mets sur la file de gauche pour tourner. Feu... rouge... La voiture cale. Il est 17 heures trente. Circulation ++. Warning, chauffuers agacés, voiture de police qui me croise en m'ignorant superbement (encore !!!). Le feu repasse au rouge. ET là même topo que précédemment : la voiture redémarre après l'avoir laissé reposer un peu. Le feu passe au vert (quel suspense : du Pierre Bellemare, je vous dis !) Je fais tourner le moteur à 3.000 tours pour être certain de ne pas caler... Plus de voiture en face, je m'élance, c'est BONNNN. Plus que trois rond-points que je passe sans être obligé de céder le passage et j'arrive enfin à bon port. Je gare la GSA, serre le ferin à main. Bon, vous connaissez la suite ; ben oui, elle cale ! Allez je monte me désaltérer et souffler. Une demi-heure plus tard, je redescends à la voiture. Premier coup de démarreur pour voir : elle démarre illico presto, la bourrique. Bon Jeanne, tu es capricieuse soit mais tu m'emm... Je repars avec mon Ami 6, Henriette qui me ramène chez moi sans encombre, ELLE.
Appel au copain de Tours. Diagnostice qui confirme ce que je suppute : la bobine chauffe. Oui mais samedi je dois faire plus de 80 kilomètres pour lui amener Jeanne. C'est décidé, cela se fera par étape de 20 à 25 kilomètres et on laissera la bobine souffler :roll:

Conclusion (qui n'en est pas une puisque les aventures de GSA ne sont pas terminées) : la suite au prochain épisode soit le 14 août après que je serai revenu de quelques jours de congés et aurai récupéré cette rogntudju de Jeanne (tiens c'est la copine de Gaston Lagaffe dont le chef jure ainsi !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Impec-Citron

avatar

Nombre de messages : 4959
Age : 50
Localisation : Espalion / Aveyron
Date d'inscription : 31/05/2008

MessageSujet: Re: Et une GSA Pallas, une !   Mar 31 Juil 2012, 19:51

Bonsoir;

Comme je l'ai expliqué il y a quelque jours ici même, tant que tu n'auras pas (au minimum ! ) fait une profonde révision/réfection de tout ce qui est alimentation d'essence, carburation, allumage, distribution, électricité, tu iras de panne en panne comme sur tout véhicule de cet âge que l'on sort de son comma, qu'il s'agisse de GS/A, d'Ami, ou n'importe quoi d'autre.
PS: Fais toi rembourser le "shuntage de résistance de la bobine", aussi loufoque qu'inutile...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gsamiservice.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Et une GSA Pallas, une !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Et une GSA Pallas, une !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Gsa pallas 1981
» [C-Itroën]DS 21 Ie Pallas
» [Nicolas] GS Pallas 1978
» [Tunning] C6 pallas
» GS Pallas AM77

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GSAventure :: L'univers de la GS et de la GSA :: Vos voitures-
Sauter vers: