AccueilAccueil  Évènements  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  Recherche GoogleRecherche Google  

Partagez | 
 

 La fin des moteurs TU

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
evrix
Admin
avatar

Nombre de messages : 3610
Age : 50
Localisation : Orne
Date d'inscription : 08/02/2013

MessageSujet: La fin des moteurs TU   Mar 16 Déc 2014, 23:51

PSA & La Française de Mécanique : Fin du voyage pour la lignée TU




C’est ce jeudi 18 décembre 2014 à 11h15 très exactement que le dernier moteur de la lignée TU quittera la chaine de fabrication de l’usine de la Française de Mécanique à Douvrin. Avec l’arrêt de la production de cette gamme de moteurs, c’est une page de l’histoire de PSA et de la FM qui se referme (TU seuls = 28 ans / X + TU = 44 ans).

Avec cette fin de vie, ce sont près de trois décennies de productions industrielles qui se ferment notamment pour les équipes TU. Oui, celles qui officient encore dans les ateliers des bâtiments 1 et 2 à Douvrin et qui ont accompagné la vie mais surtout la fabrication et l’ évolution de ces moteurs essence et diesel proposés dans différentes cylindrées et puissances pour les marques du groupe automobile mais pas seulement.




Arrivé sur les chaînes de fabrication à l’automne 1986 et lancé sur la Citroën AX, le moteur TU avait alors la charge de remplacer le moteur X né au début des années 70 et qui était en bout de développement au milieu des années 80. En fait et pour aller au plus simple, le moteur TU est une grosse évolution du bloc X qui l’a précédé et qui était né avec la Peugeot 104.
« Testé » sur la petite Citroën, le TU se fit alors remarquer par ses capacités, sa fiabilité et une certaine frugalité. Dès lors il sera placé sous les capots des Peugeot et plus particulièrement celui de la 205 dans les années 80. Au fil des ans, il ira se placer sous les capots des 106, Saxo, 306, ZX, Xsara, 206, C2 dans différentes cylindrées comprises entre 1.0 L et 1.6 L (en essence : 954, 1.124, 1.294, 1.360 et 1.587 cm3 en diesel : 1.360 et 1.527 cm3)
De leur naissance à aujourd’hui, les blocs TU (à carburateur ou injection) ont développé entre 40 (AX néerlandaise) et 125 ch (C2 VTS). Cette lignée de moteurs tout alu à 8 ou 16 soupapes conçus et fabriqués par la Française de Mécanique initialement pour PSA fut utilisée par de nombreuses marques. On citera bien évidemment Peugeot, Citroën mais on retrouvera des moteurs TU sous les capots des Nissan (Micra), des Rover (Serie 100 diesel), Proton (Tiara) ou Talbot (Samba).
La gamme TU compte 7 familles (6 essence et 1 diesel) qui sont les suivantes :
TU9 / TU1 / TU24 / TU2 / TU3 / TU5 / TUD




Par rapport au X qu’il remplace, on peut considérer le moteur TU comme une grosse évolution. Ainsi son installation sous le capot est différente puisque que le TU est installé en position inclinée de 6° vers l’avant. Ainsi entre le radiateur et le moteur on trouve, bien visible, le collecteur d’échappement monté en avant de la culasse. Par contre celui d’admission est situé à l’arrière. Pour trouver les plus grosses différence entre les moteurs X et TU, il faut chercher dans l’intérieur du bloc. Ainsi on découvre dans le carter, des paliers de vilebrequin faits d’une seule pièce coulée puis fixée au bas de l’ensemble bloc moteur-carter moteur.
Pour ceux que les techniques de fabrication intéressent, sachez que les deux pièces coulées sont usinées ensemble par conséquent elles forment une paire appareillée et comme tout « couple » de pièces mécaniques usinées, ces éléments mobiles ne peuvent pas être utilisés séparément ou associés à une des pièces d’un autre ensemble soit lors du montage ou lors d’une réparation.
Pour les amateurs de signification des dénominations des moteurs, sachez que le nom du moteur donne des informations sur la cylindrée du bloc et son alimentation. Les deux premières lettres correspondent au type de carburant qui alimente le moteur, à savoir TU, alimentation par de l’essence et TUD par du diesel. Vient ensuite un chiffre qui reprend notamment le 2eme chiffre de la cylindrée (ex TU2 = 1294 cm3 ou TU5 = 1587 cm3).


 Suivent ensuite des lettres ou des chiffres qui correspondent à des éléments spécifiques au moteur et cela donne les  éléments suivants :

A = Amélioration d’un moteur existant
C = Allumage de type statique
CP = Alimentation par carburateur piloté (moteur avec sonde lambda pour moteur dépollué)
F= moteur en fonte (d’aluminium dans le cas des blocs TU)
J = Alimentation par un système d’injection électronique de type multipoint
J + un chiffre = injection électronique multipoint avec moteur à 2 ou 4 soupapes par cylindre (J2 ou J4)
K = Sans pot catalytique
M = Injection électronique monopoint
TR = Taux de compression d’un moteur existant
Z = Avec pot catalytique


Les chiffres directement placés derrière TU indiquent la présence d’un ou deux carbuteurs double corps (2 ou 4)
Comme l’explique Autoweb dans le guide des moteurs Peugeot, certains blocs TU ont des appellations différentes. C’est notamment le cas pour le L4 1.4 L 16v, qui est fabriqué sur une base de TU mais qui ne porte pas l’appellation TU3 J4 comme le voudrait la nomenclature PSA/FM. Celui-ci porte le nom de ET3 J4 par analogie avec la lignée des moteurs EW très proche de celle des TU de cylindrée équivalente.
Dans le même ordre d’idée, le moteur  TU5 JP4 connait un dérivé récent adapté aux dernières normes destinées aux marchés dit émergents et pour le coup, il est rebaptisé EC5. Ce moteur officie actuellement sous les capots des Peugeot 301 et Citroën C-Elysée.

Il reste un moteur connu et utilisé par un grand nombre d’entre nous depuis les années 80. Un bloc que l’on reconnait aussi grâce à son couvre culasse au design spécifique (souvent noir et tôle sur les versions de base; en alu sur les grosses cylindrées ou les versions pêchues).
Ces moteurs TU furent souvent vaillants, plutôt faciles à entretenir ou à réparer, pas trop complexes et que l’on a vu souvent mis à presque toutes les sauces. Nous ne serions d’ailleurs pas surpris que certains d’entre vous n’aient pas des anecdotes à raconter, des signes d’attachement ou des reproches à manifester au sujet des moteurs TU. Ceux ci quittent en cette fin d’année 2014  le monde de l’automobile (neuve) mais il y a fort à parier qu’avec plus de 15 millions d’unités fabriquées en 28 ans de service on retrouvera pendant encore longtemps un TU1 ou un TU3 (NDLA : je serai plus réservé sur les TUD…) dans une petite occas’ ou sous le capot de la 205 Junior d’un collectionneur.


Ci dessous, quelques images de la fabrication ces derniers jours des TU dans les ateliers de l’usine de Douvrin.





Place est désormais laissée dans les ateliers de la Française de Mécanique et sur le marché aux moteurs EP et surtout EB de dernière génération.
Via Française de Mécanique, Peugeot, Wikipédia, Guide des moteurs/Autoweb (Merci à Manu Bordonado pour ses explications).
Crédits photos : Dominique Pizzalla pour la Française de Mécanique.



Source: Le Blog Auto

_________________
Les tôles ondulées,en Normandie les vaches aussi! Le site de GSAventure
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gsaventure.com/
La Fuite Verte



Nombre de messages : 2972
Age : 38
Localisation : France
Date d'inscription : 17/12/2012

MessageSujet: Re: La fin des moteurs TU   Mer 17 Déc 2014, 00:01

Aïe, ce n'est pas sans un pincement que je lis cela car je pense que le Tu aura été le moteur que nous avons le plus possédé à la maison, ma mère ayant possédé une 205 Xs tu3s menée à 292000 km sans encombre, en 89 ma soeur a eu une 205 junior 954cc, suivie d'une xr 1360cc, mon père en auto de fonction une XA cette même année 89. Le permis en poche, c'est une 205 Rallye que j'achetais... 

A ce jour, il reste 2 tu à la maison, une c2 vtr 110ch qui passera dans quelques jours ses 200000 km sans la moindre encombre et mon ax Sport.

Le seul Tu que je ne regretterai jamais reste l'ET3J4 des débuts, désagréable, pénible à déculasser, aussi fuyard du joint de culasse qu'un 75ch, je crois que c'est le seul que je n'aimais pas dans les 206.

Le podium revient pour moi au TU3S, au TU5JP4 d'après 2003, et TU2 4A/K.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AD92

avatar

Nombre de messages : 1820
Age : 32
Localisation : 77
Date d'inscription : 01/09/2008

MessageSujet: Re: La fin des moteurs TU   Mer 17 Déc 2014, 08:05

La Fuite Verte a écrit:
Le seul Tu que je ne regretterai jamais reste l'ET3J4 des débuts, désagréable, pénible à déculasser, aussi fuyard du joint de culasse qu'un 75ch, je crois que c'est le seul que je n'aimais pas dans les 206.

Je crois que c'est ce qu'il y a sous le capot de la C3 maternelle... mur

Une pensée émue pour celui qui a été martyrisé en apprentissage, pour le réglage des culbuteurs et la distribution lol!

J'aime bien son bruit dans une 205.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Impec-Citron

avatar

Nombre de messages : 5143
Age : 50
Localisation : Espalion / Aveyron
Date d'inscription : 31/05/2008

MessageSujet: Re: La fin des moteurs TU   Mer 17 Déc 2014, 09:22

Salut;

Et oui, à chaque fois que quelque chose fonctionne bien depuis des décennies et a fait ses preuves dans tous les domaines,  forcément "il faut" arrêter et passer à autre chose... ( changer pour changer ! ) mur 
  
Mon TU3S d'AX de plus de 300.000 kms est donc devenu officiellement collector.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gsamiservice.fr
Eul'Glaude
GSAventurier
avatar

Nombre de messages : 1383
Age : 17
Localisation : ;)
Date d'inscription : 04/11/2007

MessageSujet: Re: La fin des moteurs TU   Mer 17 Déc 2014, 11:59

Salut!

Je ne pense pas que PSA, dans la situation où ils sont, ait investi dans le moteur EB (le remplaçant du TU) pour le plaisir de changer: il y a les normes mais surtout la concurrence des autres constructeurs, or le TU atteint ses limites, c'est tout.

Du TU, je ne pense pas que l'on regrettera la sempiternelle fuite d'huile au joint de culasse, néanmoins cela reste un bon moteur, à l'entretien aisé et économique.

A+!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Fuite Verte



Nombre de messages : 2972
Age : 38
Localisation : France
Date d'inscription : 17/12/2012

MessageSujet: Re: La fin des moteurs TU   Mer 17 Déc 2014, 12:03

Fuite d'huile que nous n'avons pas connu sur TU5JP4, fuite d'eau en 2001 2002 uniquement puis plus de fuite du tout. Remplacé en 2006 par l'immonde Vti BMW 1.6 120ch qui restera un des moteurs essence les moins fiables de sa catégorie.


Dernière édition par La Fuite Verte le Mer 17 Déc 2014, 12:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Fuite Verte



Nombre de messages : 2972
Age : 38
Localisation : France
Date d'inscription : 17/12/2012

MessageSujet: Re: La fin des moteurs TU   Mer 17 Déc 2014, 12:06

Le EB2 semble poser de gros soucis en ce moment sur la prise de jeu en latéral du vilebrequin avec des remplacements assez nombreux de moteurs, je suis assez surpris car il semblait bien construit ce nouveau moteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La fin des moteurs TU   Mer 17 Déc 2014, 12:26

Une page se tourne...
Revenir en haut Aller en bas
Eul'Glaude
GSAventurier
avatar

Nombre de messages : 1383
Age : 17
Localisation : ;)
Date d'inscription : 04/11/2007

MessageSujet: Re: La fin des moteurs TU   Mer 17 Déc 2014, 12:33

Tu evoques un rappel constructeur pour effectivement un contrôle de ce jeu et remplacement du moteur selonrésultat. Les moteurs sont à changer dans moins de 1% des cas et cela ne concerne qu'une série, non pas toute la production.

Dans le même ordre d'idée, c'est à dire dans le contexte d'un rappel constructeur, j'ai aussi changé des DV4 et des pompes à huiles sur des DW10 B et C au moins 10 à moi tout seul.
Je pense pas qu'il y ait de quoi s'affoler sur le jeu latéral des EB, que je trouve également bien construits et bien conçus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Fuite Verte



Nombre de messages : 2972
Age : 38
Localisation : France
Date d'inscription : 17/12/2012

MessageSujet: Re: La fin des moteurs TU   Mer 17 Déc 2014, 12:36

La concession locale m'annoçait en avoir fait une 20 aine cette année, je trouvais cela conséquent, mais si ce n'est qu'1% ras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JC.Sudol

avatar

Nombre de messages : 1622
Age : 57
Localisation : Eaubonne Val d'Oise
Date d'inscription : 20/01/2014

MessageSujet: Re: La fin des moteurs TU   Mer 17 Déc 2014, 19:04

Bonsoir, 

moi aussi, petit (gros) pincement au coeur car je viens de perdre ma maman qui a possédé deux autos depuis 1991 : La fameuse ZX de 92 (TU carbu 1.4) dont le carbu m'ennuie  et une C3 1.4 pack clim de 2007, TU également. On a eu des BX TU aussi par le passé.
A un jour près, l'enterrement de ma mère coincide avec l'arrêt du TU et elle était agent Citroen de 81 à 92 , après le décès de mon père. 

Comme vous voyez, la coincidence me trouble. Ca va passer ... 


GSAmitiés. JC

_________________
Regardez , capitaine, comment on franchit un obstacle !
Mille millions de mille sabords de tonnerre de Brest, mais elle se soulève !
RSCG 1979
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Impec-Citron

avatar

Nombre de messages : 5143
Age : 50
Localisation : Espalion / Aveyron
Date d'inscription : 31/05/2008

MessageSujet: Re: La fin des moteurs TU   Mer 17 Déc 2014, 20:35

Eul'Glaude a écrit:
Salut!

Je ne pense pas que PSA, dans la situation où ils sont, ait investi dans le moteur EB (le remplaçant du TU) pour le plaisir de changer: il y a les normes mais surtout la concurrence des autres constructeurs, or le TU atteint ses limites, c'est tout.

Du TU, je ne pense pas que l'on regrettera la sempiternelle fuite d'huile au joint de culasse, néanmoins cela reste un bon moteur, à l'entretien aisé et économique.

A+!

Perso jamais eu "la" fameuse fuite ni quoi que soit d'autre que l'entretien normal en plus de 3 tours de compteur. Que des louanges de ce moteur. Je dois avoir de la chance.

Sans être un grand économiste, je pense que si PSA comprenait que "un bon moteur, à l'entretien aisé et économique", bref un truc simple, accessible et fiable à 100% sur au moins 300.000 bornes, bah c'est tout ce qu'on réclamait, qu'on en était très content depuis des lustres, et pas des mécaniques encapsulées et  intouchables dans tous les sens du terme, peut-être que justement ils ne seraient pas dans la situation actuelle comme beaucoup d'autres...

Maintenant c'est vrai aussi que si c'est "trop fiable", le renouvellement est moins fréquent et donc ce n'est pas mieux pour les finances du constructeur. Donc on change pour changer en martellant dans le crâne des "bons consommateurs" que c'est démodé, dépassé, plus aux normes, etc, etc...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gsamiservice.fr
La Fuite Verte



Nombre de messages : 2972
Age : 38
Localisation : France
Date d'inscription : 17/12/2012

MessageSujet: Re: La fin des moteurs TU   Mer 17 Déc 2014, 20:51

Les normes malheureusement existent, et sont souvent fixées par la CCE.

Mais je dois reconnaître qu'à la fin les tu 75ch des 207 et c3 étaient à la ramasse pour trainer les autos, vraiment des gouffres sans aucun plaisir, le seul de sauvable pour moi était le 1.6 16v 110 ch plus moderne qui trainait encore bien les c4.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Impec-Citron

avatar

Nombre de messages : 5143
Age : 50
Localisation : Espalion / Aveyron
Date d'inscription : 31/05/2008

MessageSujet: Re: La fin des moteurs TU   Mer 17 Déc 2014, 21:06

Bin elles sont moches les normes CEE. crashPC
Et c'est sûr aussi que l'embonpoint des autos actuelles constitue une belle excuse des constructeurs pour déclarer obsolète un moteur très vivace hier encore quand les bagnoles à trainer faisait 300 kgs de moins, voire beaucoup moins. Un TU de 85ch dans une AX de 650kgs, aujourd'hui encore c'est très très loin d'être à la ramasse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gsamiservice.fr
huileux

avatar

Nombre de messages : 1557
Age : 31
Localisation : Uppsala
Date d'inscription : 14/12/2010

MessageSujet: Re: La fin des moteurs TU   Mer 17 Déc 2014, 21:30

J'ai toujours aimé les TU essence dans les petites voitures genre AX, 106, saxo, 205. C'est vif, simple, relativement sobre et simple d'entretien. Quelle accessibilité !
En revanche je ne regrette pas le TUD, trop mou, fuyard, le XUD était bien supérieur.   
Impec c'est quand même exceptionnel que ce moteur ait pu durer autant de temps, plus d'un quart de siècle, même le moteur de GS ne peut en dire autant !

_________________
GSA break special - Les ressorts c'est tabou, on en viendra tous à bout !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JC.Sudol

avatar

Nombre de messages : 1622
Age : 57
Localisation : Eaubonne Val d'Oise
Date d'inscription : 20/01/2014

MessageSujet: Re: La fin des moteurs TU   Mer 17 Déc 2014, 21:30

Le TU de 75 cv dans une ZX de 92 avec un carbu double corps, et pas de pot catalytique, c'est déjà un petit avion. C'est très nerveux et rapide. Dans cette définition, un excellent moteur pour la ZX , preque aussi performant que le 1.6 I en monopoint.

_________________
Regardez , capitaine, comment on franchit un obstacle !
Mille millions de mille sabords de tonnerre de Brest, mais elle se soulève !
RSCG 1979
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Fuite Verte



Nombre de messages : 2972
Age : 38
Localisation : France
Date d'inscription : 17/12/2012

MessageSujet: Re: La fin des moteurs TU   Mer 17 Déc 2014, 21:38

Le 1360cc avec papillon motorisé, dans les c3 et 207, ce n'était ni vif, ni agréable, ni économique. Par contre, autant la c3 1.6 16v 110 que j'ai possédée que la c2 vtr, elles marchent pour de vrai en consommant un petit 7.5L. Mais l'Eb2 sera un très bon remplaçant si ces histoires de vilebrequin sont gérées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JC.Sudol

avatar

Nombre de messages : 1622
Age : 57
Localisation : Eaubonne Val d'Oise
Date d'inscription : 20/01/2014

MessageSujet: Re: La fin des moteurs TU   Mer 17 Déc 2014, 21:53

C'est vrai que le TU sur la C3 de 2007, est moins nerveux , mais beaucoup moins que le TU sur la ZX. Ce qui est amusant, c'est que sur le papier ils font 75 CV tous les deux. A la conduite, je dirais qu'il y a au moins 10 cv d'écart. 

L'avantage du TU de la C3, c'est la souplesse liée à l'injection, cela repart à 1000tr.

_________________
Regardez , capitaine, comment on franchit un obstacle !
Mille millions de mille sabords de tonnerre de Brest, mais elle se soulève !
RSCG 1979
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eul'Glaude
GSAventurier
avatar

Nombre de messages : 1383
Age : 17
Localisation : ;)
Date d'inscription : 04/11/2007

MessageSujet: Re: La fin des moteurs TU   Mer 17 Déc 2014, 22:00

Ben oui Impec je suis bien d'accord mais tu oublies une chose: en terme de bagnoles nous ne sommes pas représentatifs de Monsieur-Madame Tout Le Monde, ce qui explique que tu aies une GS avec 20 milliards de km entretenue par toi-même, un moteur TU pareil, et moi une GSA du même tonneau.


Et qu'on le déplore ou non les bagnoles évoluent constamment et les moteurs aussi. Juste après guerre, on se serait contenté de garder ce qui marche sans chercher à l'améliorer, on aurait jamais vu un moteur de GS!

Je suis d'accord à 200% avec LFV 2 messages au dessus.

A+!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Fuite Verte



Nombre de messages : 2972
Age : 38
Localisation : France
Date d'inscription : 17/12/2012

MessageSujet: Re: La fin des moteurs TU   Mer 17 Déc 2014, 22:06

La c3 y a l'injection multipoint certes mais y a surtout les rouleaux sur les linguets qui évitent de manger les cames et limitent les frottements. M'enfin toute cette culbuterie, c'était quand même bien bruyant pour pas grand chose, et ça faisait des masses inutiles à faire bouger, le 110ch, lui était un vrai aac en tête à poussoirs hydrauliques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eul'Glaude
GSAventurier
avatar

Nombre de messages : 1383
Age : 17
Localisation : ;)
Date d'inscription : 04/11/2007

MessageSujet: Re: La fin des moteurs TU   Mer 17 Déc 2014, 22:11

Re d'accord à 200%!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Impec-Citron

avatar

Nombre de messages : 5143
Age : 50
Localisation : Espalion / Aveyron
Date d'inscription : 31/05/2008

MessageSujet: Re: La fin des moteurs TU   Mer 17 Déc 2014, 22:25

Ben oui Eul'Glaude mais que veux-tu, je suis un irréductible Gaulois rebelle et réfractaire à tout ce qui conduit à une surproduction, surconsommation, surpollution,  ( Je n'ai pas dit "amélioration"...) Et tout ce qui me satisfait pleinement et a fait ses preuves, je n'éprouve ni l'envie ni le besoin d'en changer. Jamais. Vive la décroissance !
Donc quand quelque chose ou quelqu'un tend à m'y contraindre, forcément ça ne me plait pas et je ferais tout pour ne pas suivre le troupeau aveuglément en courbant l'échine. Donc Exit le TU par PSA = Sauvons le TU !

En plus ça tombe plutôt bien car cette philosophie colle parfaitement à la raison d'être de notre passion, de notre club, et de mon entreprise. Donc forcément j'ai toujours du mal à lire des aquiescements tacites de l'obsolescence programmée quelle qu'elle soit, surtout ici !!! nanananere
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gsamiservice.fr
evrix
Admin
avatar

Nombre de messages : 3610
Age : 50
Localisation : Orne
Date d'inscription : 08/02/2013

MessageSujet: Re: La fin des moteurs TU   Mer 17 Déc 2014, 22:32

ça c'est un bi moteur:




C'était pour détendre hein!  ... humour

_________________
Les tôles ondulées,en Normandie les vaches aussi! Le site de GSAventure
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gsaventure.com/
La Fuite Verte



Nombre de messages : 2972
Age : 38
Localisation : France
Date d'inscription : 17/12/2012

MessageSujet: Re: La fin des moteurs TU   Mer 17 Déc 2014, 22:36

Je pense qu'ici, on ne défend que le défendable, quand je dis que la disparition du tu 1360cc des c3 207 à bout de souffle ne me fait pas de peine, c'est que je trouve que l'EB2 le remplacera aisément. Il est construit correctement l'EB2, pas 15000 poulies variables, pas 20 volets d'air, non ça me semble simple et efficace.

Au contraire, la suppression du tu5jp4 a été une perte car on a mis un BMW à soucis dedans qui avait une chaîne de distri qui se détendait, des bobines foireuses, une injection directe bruyante, enfin c'était un os. L'argus a même titré l'an dernier un de ses articles: 6 ans de vti et de thp, 6 ans d'ennuis...

Une petite photo de celle qui m'a véhiculé quelques temps équipée de l'ultime évo 125ch, mais qui pour autant ne m'a pas laissé des grands souvenirs de vivacité moteur... C'était pas une Xsara 167ch, loin s'en faut!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Fuite Verte



Nombre de messages : 2972
Age : 38
Localisation : France
Date d'inscription : 17/12/2012

MessageSujet: Re: La fin des moteurs TU   Mer 17 Déc 2014, 22:46

Et le coeur du poulet...



Admirez la sportivité poussée à son comble avec ce superbe autocollant 16v reservé à la sportive de la gamme, les 1.6 16v 110 n'ayant pas eu le droit à ce signe extérieur de richesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La fin des moteurs TU   

Revenir en haut Aller en bas
 
La fin des moteurs TU
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» L'historique des moteurs en V Honda
» Quelqu'un connait les moteurs de PSA (XU5)?
» duree de vie de nos moteurs!
» comparaison entre moteurs de moyeu et moteur de pédalier
» Longévité des moteurs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GSAventure :: Sujets divers :: Citroën en général-
Sauter vers: